Le Bulletin GP, fier partenaire du Championnat de simracing canadien (CSC)

Le Championnat de Simracing Canadien (CSC) débute ce jeudi 15 septembre et Le Bulletin GP est fier de s’associer à cette ligue virtuelle.

QU’EST-CE QUE LE CSC?

Le Championnat de Simracing Canadien est une ligue de course virtuelle, dont les pilotes participent à des épreuves en utilisant les jeux de simulations automobiles populaires. Le CSC fut lancée en 2021, sous le nom de Ligue F1 Québec, résultat de son association avec la communauté Facebook homonyme, mais qui porte maintenant le titre La Monoplace.

Le nom se dit bien et facilement. Le changement de nom permet également d’éviter tout risque de plainte de la F1 en utilisant leur marque de commerce.

– François Carignan, fondateur du CSC.

Actuellement, la saison 2 de la ligue utilisera le jeu F1 22 de Codemasters.

QUAND EST-CE QUE LA SAISON COMMENCERA?

Elle débutera le jeudi 15 septembre 2022 dès 20:00. Les courses seront retransmises à tous les jeudis sur la chaîne Twitch du CSC. Il y aura un congé chaque première semaine du mois afin de permettre de se pratiquer, ainsi que deux courses avec les qualifications Sprint et 2 courses à pleine distance (100%) avec une qualification « one-shot ».

D’ailleurs, voici le calendrier de la saison 2:

QUEL EST LE FONCTIONNEMNT DE LA LIGUE CSC?

Voici le fonctionnement de la Ligue CSC, en utilisant F1 22:

  • Séance de qualifications de 18 minutes
  • Course à 50% de la distance d’un Grand Prix de Formule 1
  • Performance des voitures à niveau égal
  • Conditions météo en mode « Dynamique »

Au cours de cette saison, deux épreuves seront hôtes du Sprint: Montréal et Mexico City. Les règles de cette séance seront les mêmes que dans la réalité: un tiers de la distance de Grand Prix, aucun arrêt aux puits et le top 8 marquant des points (8-7-6-5-4-3-2-1).

Aussi: on assistera à deux courses où les pilotes se qualifieront sur un seul tour lancé, en plus de compléter un Grand Prix de Formule 1 complet (100% de la distance). Le tout se déroulera à deux endroits mythiques: Spa (ronde 6) et Silverstone (ronde 11).

Le CSC est un format très similaire à la Ligue F1 Québec, mais qui bien sûr, se voit apporter certaines améliorations.

« La saison dernière, nous nous inspirions de ce que nous aimions d’autres ligues similaires à la nôtre, et avons tenté beaucoup de concepts qui ont tant bien que moins bien fonctionné, mais nous avons appris énormément. Nous avons beaucoup questionné nos joueurs afin de savoir ce qu’ils aimeraient voir changer, ou encore ce qu’ils aimeraient conserver cette saison », explique François Carignan, qui agit également comme directeur exécutif de la ligue accompagné de ses adjoints Olivier Rhein, Karl Sousa-Teixeira, Pier David Morin et Jean-Charles Boisvert.

« Le format de championnat individuel, sans écuries fixes, n’avait pas vraiment la cote auprès de nos pilotes. Nous avons donc écouté leur requête et sommes revenus au championnat double, soit des écuries aux pilotes assignés qui se battront pour un championnat des constructeurs et un titre de pilote par excellence », ajoute-t-il.

De plus, le CSC a resserré ses règlements depuis la course finale de sa derniere saison disputée à Singapour, mais permet tout de même une certaine liberté aux pilotes, notamment au niveau des aides au pilotage.

« Nous comptons sur des pilotes de niveaux très variés donc nous permettons beaucoup de lattitude quant aux aides à la conduite, comme la ligne de course et l’antipatinage. Nos écuries devraient aussi être très équilibrées: nous avons collecté des données de nos pilotes sur de nombreuses courses afin de nous assurer de jumeler des pilotes d’excellence à d’autres moins expérimentés, et les pilotes intermédiaires seront rassemblés pour mieux contrer les pilotes vedettes », complète le chef-fondateur.

QUI SONT LES PARTICIPANTS?

Voici la liste des pilotes qui sont associés aux dix écuries présentes dans F1 22:

Qui sera le successeur de Marc-Olivier Bastien, champion de la saison 1? En effet, il y aura un successeur, car Bastien a quitté la ligue, étant donné que la CSC permet uniquement l’usage d’un volant. Or, Marc-Olivier utilisait une manette (quelle maîtrise), et a choisi de poursuivre sa carrière dans une ligue qui n’a pas cette contrainte.

Ceux qui sont à surveiller: Jean-Charles Boisvert, vice-champion de la saison 1. Il est absolument constant et nous a offert de belles performances, tout au long de l’année. Lors des courses de pratique, tenues mardi dernier, on a pu constater que Pier David Morin (Haas) et Jeremy Pertot (McLaren) pourraient être des adversaires coriaces. Soulignons aussi le retour de Karl Sousa-Teixeira (Mercedes), Etienne Hamelin (Aston Martin) et Samuel Patry-Robitaille (AlphaTauri), de sérieux prétendants à la victoire.

Afin de vous mettre l’eau à la bouche, voici la diffusion des deux courses de pratiques.

Abdou Sall, fondateur du Bulletin GP, et David Maltais seront à la description et à l’analyse des courses de la Ligue CSC. N’hésitez pas à transmettre le mot à vos amis!

Laisser un commentaire