AVANT-GOÛT de la saison 2020-21 de Formule E

La nouvelle saison de Formule E débute ce vendredi, à Diriyah. Le Bulletin GP vous donne un avant-goût de cette septième campagne de ce championnat 100% électrique.

Vendredi et samedi prochains, 24 pilotes et 12 écuries de Formule E se disputeront la victoire dans les rues de Diriyah, en Arabie Saoudite. Ce e-Prix sera historique pour deux raisons. La première est qu’il s’agira de la première épreuve disputée en soirée et en pleine lumière artificielle. La deuxième? Ce sera le début de la Formule E comme championnat du monde de la FIA.

En effet, cette série 100% électrique a obtenu le statut de Championnat du monde par la Fédération internationale de l’automobile, au même titre que la Formule 1, le rallye (WRC), l’endurance (WEC) et le rallycross (WRX). L’épreuve en Arabie Saoudite sera tenue sous les projecteurs et, pour l’occasion, la piste sera illuminée par des lampadaires à faible consommation de type LED.


La défense du titre pour Da Costa

La saison 7 de Formule E sera aussi l’occasion de voir un pilote être sacré champion du monde d’une série électrique. Or, ce sera aussi l’occasion pour Antonio Felix Da Costa de conserver sa couronne. Le Portugais, pilotant pour DS Techeetah,  s’est emparé du championnat des pilotes, grâce à trois victoires et six podiums.

Cependant, il devra faire attention à son coéquipier, le Français Jean-Éric Vergne. L’ancien pilote de Toro Rosso et celui qui, selon moi, aurait dû remplacer Sebastian Vettel chez Red Bull en 2015 le double champion de la série souhaite mettre de côté une saison 2019-20 difficile. En effet, Vergne a terminé troisième du classement général, à un point du maître du #FanBoost, Stoffel Vandoorne (Mercedes).

La nouvelle campagne ne s’annonce pas facile pour Techeetah. Lors des essais pré-saison à Valence (Espagne), en novembre dernier, le peloton était très serré. Environ huit dixièmes de secondes séparaient la BMW-Andretti de Maximilian Günther, le plus rapide des essais, du reste du peloton! Encore mieux: dans le top 10, on retrouvait huit écuries différentes!

Si les résultats des tests de novembre sont dupliqués dès les deux courses en sol saoudien, on sera choyés cette année.


La chaise musicale chez les pilotes et les écuries

 

Comme à chaque année, de nouveaux visages s’amènent et les mêmes restent ou changent d’adresse. Voici les mouvements de personnel, pour cette saison 7:

  • Le vice-champion de Formule 1 en 2008, Felipe Massa, a quitté l’aventure électrique et tentera chance en stock-car, au Brésil. Le Français Norman Nato le remplacera chez Venturi.
  • Porsche aura un duo allemand, alors que Pascal Wehrlein, alors chez Mahindra, sera le nouveau coéquipier d’André Lotterer.
  • Pour remplacer Wehrlein chez Mahindra, Alexander Sims a décidé de quitter BMW-Andretti. Le Britannique Alex Lynn a rejoint son compatriote avec l’écurie indienne.
  • Du côté de BMW, qui quittera la série à la fin de cette saison 7, Jake Dennis aura l’aide de Maximilian Günther pour s’adapter à ce championnat électrique. En effet, Dennis effectuera ses débuts en Formule E.
  • Parlant encore de BMW, un de leurs anciens pilotes, Tom Blomqvist, revient en FE, mais avec NIO 333, en remplacement de Ma Qinghua.
  • Après avoir disputé la série de six courses au Tempelhof de Berlin la saison dernière avec Dragon/Penske, Sergio Sette Camara se joint à l’écurie américaine à temps complet.
  • Chez Audi, René Rast, qui avait remplacé Daniel Abt, suite au congédiement de ce dernier (une histoire de triche pendant des courses virtuelles), obtient un volant de manière permanente. Rast, triple champion de DTM (2017, 2019 & 2020) avec la marque aux quatre anneaux, sera encore très chanceux d’avoir le grand vétéran Lucas Di Grassi comme coéquipier.
  • Le plus gros changement de pilotes nous parvient de Jaguar et de Virgin. Sam Bird, une des vedettes de la série, a quitté Virgin pour se joindre à Jaguar et former un duo électrisant (jeu de mots légèrement voulu) avec Mitch Evans.
  • Il y aura deux Néo-Zélandais cette saison! Effectivement, en remplacement de Bird, Virgin a embauché Nick Cassidy, 26 ans. Cassidy a remporté les championnats de Super Formula (2019) et de Super GT (2017), tous deux au Japon.
  • En plus de BMW, Audi a décidé de mettre fin à l’aventure en Formule E, dès la fin de cette année. La compagnie allemande va se concentrer sur le Championnat du monde d’Endurance, dans la caétgorie Hypercar, dès 2022.

Calendrier partiel

À l’origine, la saison 2020-21 devait commencer au Parque O’Higgins de Santiago, mais, en raison de la COVID-19, l’épreuve chilienne a été déplacée en juin.

En janvier dernier, la Formule E et la FIA ont dévoilé une partie du calendrier actuel. Présentement, six e-Prix sont confirmés à l’horaire.

Pour l’instant, on retrouve deux programmes doubles: celui de Diriyah (Arabie Saoudite) et celui de Santiago. À l’occasion de leur troisième édition, le e-Prix de Rome a vu son circuit urbain être modifié, avec l’ajout de quelques virages. La course de Monaco aura lieu sur le circuit complet de Monte-Carlo, utilisé pour le Grand Prix de Formule 1.

La deuxième partie du calendrier 2020-21 sera dévoilé au printemps, a annoncé la série. Parmi les courses à placer, on retrouve celle de Berlin, sur l’ancien aéroport du Tempelhof, qui a accueilli les dernières manches de la précédente campagne. Annulées l’an dernier en raison de la pandémie actuelle, les épreuves de Séoul, en Corée du Sud, et de Londres devraient être présentes. Le rendez-vous londonien sera spécial: une portion du circuit sera à l’intérieur de l’exCeL, un palais des congrès.

Valence, qui a été l’hôte des derniers essais pré-saison, accueillera une manche du Championnat du monde. Le tracé Ricardo Tormo, populaire pour ses courses de Moto GP, deviendra la deuxième piste permanente à recevoir la Formule E pour une épreuve officielle (l’autre étant Mexico City, à l’Autodrome Hermanos Rodriguez).


Le format d’un week-end de course

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la Formule E, voici le déroulement d’une fin de semaine de course… ou devrais-je dire durant la journée.

En effet, les essais libres, les qualifications et la course ont lieu le même jour. Il y a deux séances d’essais de 45 et 30 minutes respectives. Les qualifs sont différentes de ce qu’on retrouve en Formule 1. Elles sont divisées en deux parties. La première: les 24 pilotes sont répartis en quatre groupes de six. Chaque pilote ayant inscrit le meilleur chrono de chaque groupe passera à l’étape finale: la Superpole. Ils ont un tour lancé de 250 kW pour se qualifier à la ronde suivante.

Une fois la grille de départ formée, la course se déroule en 45 minutes plus un tour final. Pendant l’épreuve, les participants doivent utiliser le Mode Attaque, un système introduit à la saison 5 pour donner un surplus de puissance pendant quelques minutes. La zone d’activation est localisée à un endroit déterminé par les commissaires de piste. Les pilotes sont obligés d’y passer deux fois, avant la fin de la course.

Un autre moyen d’obtenir un surplus de puissance: le #FanBoost. Il s’agit d’un vote populaire qui permet au pilote de recevoir 25 kW supplémentaires, pendant l’épreuve. Les votes débutent la semaine du e-Prix et se terminent au départ de la course. Vous pouvez voter pour votre pilote préféré sur le site officiel de la Formule E ou bien sur les réseaux sociaux, en utilisant le mot-clic #FanBoost et le nom du pilote.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ABB Formula E (@fiaformulae)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ABB Formula E (@fiaformulae)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ABB Formula E (@fiaformulae)


Nouveau diffuseur au Québec

Cette saison, la Formule E aura un nouveau diffuseur au Québec! TVA Sports présentera toutes les courses du Championnat du monde 100% électrique, dès vendredi. Vous pourrez regarder la séance de qualifications, ainsi que la course EN DIRECT!

De plus, vous serez accompagnés de Charles-Antoine Sinotte et de l’ancien pilote de course (et un grand passionné) Bertrand Godin pour l’ensemble de la saison.

Les qualifications du programme double de Diriyah seront présentées à 7h30, vendredi et samedi. La course débutera à 12h, mais il y aura un avant-course de 30 minutes, dès 11h30.

Laisser un commentaire