AVANT-COURSE Turquie 2021: tout ce que vous devez savoir

La course au titre reprend de plus belle dans le magnifique Istanbul Park, en Turquie. Si Max Verstappen et Red Bull tenteront d’être victorieux en blanc, Lewis Hamilton et Mercedes veulent défendre leur couronne à Istanbul, en dépit d’une possible pénalité de moteur. Voici ce que vous devez savoir du Grand Prix de Turquie 2021.

La lutte reprend de plus belle en Turquie

Ce weekend, à Istanbul, Lewis Hamilton espère creuser son avance sur Max Verstappen au championnat des pilotes. Fort de sa 100e victoire en Formule 1, lors du Grand Prix de Russie, le Britannique compte deux points d’avance sur le pilote Red Bull, qui a fini deuxième.

Cependant, une épée de Damoclès pend sur la tête de Hamilton: à quel moment devra-t-il changer son moteur? En effet, le champion en titre n’a pas le choix de terminer la saison avec un quatrième groupe propulseur, un de plus que la limite permise, et recevoir une pénalité de grille.

En entrevue avec Sky Sports F1, Toto Wolff, patron de Mercedes, suggère une possibilité de changer le moteur dès cette fin de semaine. Évidemment, rien n’est encore décidé. Mercedes aurait un avantage sur les lignes droites de l’Istanbul Park, donc pénaliser Hamilton stratégiquement là-bas ne serait pas une bonne idée. Par contre, l’équipe allemande doit faire attention à la fiabilité, car aucun abandon ne sera toléré dans cette lutte chaude.

Quant à Max Verstappen, sa deuxième place, au terme d’une fin de course houleuse à Sotchi, lui a permis de souffrir uniquement d’un déficit de deux points sur Lewis Hamilton. En plus, il a déjà pris sa pénalité de grille pour son quatrième moteur. Cela le met donc en bonne position pour la suite des événements, surtout sur des circuits où il est bon (Mexique et Brésil, entre autres).


Livrée spéciale pour Red Bull…

Cette fin de semaine, l’écurie Red Bull arborera une livrée unique.

ISTANBUL, TURKEY – OCTOBER 07: Reveal of the Red Bull Racing special Honda tribute livery ahead of the F1 Grand Prix of Turkey at Intercity Istanbul Park on October 07, 2021 in Istanbul, Turkey. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images / Red Bull Content Pool // SI202110070096 // Usage for editorial use only //

Pour le Grand Prix de Turquie troque le bleu mat pour du blanc et du rouge, afin de remercier Honda pour les efforts apportés depuis le retour de la marque japonaise en F1, en 2015. Le constructeur quittera la Formule 1 dès la fin de la présente saison. En temps normal, ce weekend, l’hommage aurait eu lieu pendant le Grand Prix du Japon à Suzuka, domicile de Honda, mais l’événement fut annulé en raison des logistiques difficilés liés à la pandémie de la COVID-19.

Les couleurs blanche et rouge sont familières, car il s’agit des mêmes utilisées sur la Honda RA272, qui a remporté le Grand Prix du Mexique 1965 (grâce à Richie Ginther).

La Honda RA272, vainqueur du GP du Mexique 1965

Honda fournit des moteurs à la famille Red Bull depuis 2018 (avec feu-Toro Rosso; 2019, avec Red Bull). Le groupe propulseur compte 14 victoires (13 pour Red Bull et 1 avec AlphaTauri). De plus, AlphaTauri portera l’écriteau « arigato (merci en japonais) » sur leur aileron arrière.

Pour

… travail d’équipe entre Red Bull et Honda dès 2022

En plus de la (magnifique) livrée, Red Bull et Honda ont annoncé l’implantation d’un programme coopératif centré sur les nombreuses compétitions automobiles, dont la Formule 1.

La première nouvelle est que, à partir de la saison 2022, Red Bull Powertrains (la nouvelle compagnie moteur de la marque de boisson énergisante) pourra s’approprier la propriété intellectuelle du groupe propulseur de Honda, le RA621H. Cela s’applique autant avec l’équipe mère que AlphaTauri.

De plus, le constructeur nippon offrira un support accru à Red Bull Powertrains, dans la conception du moteur, depuis le Japon. Aussi: les employés travaillant chez Honda Racing Development UK seront désormais membres de RB Powertrains. Dès 2023, Red Bull se chargera entièrement de l’aspect unité de puissance, dont la règlementation actuelle devrait se terminer en 2025.

Outre le volet moteur, l’académie de jeunes pilotes de Red Bull s’est associée avec Honda Formula Dream Project, avec l’objectif de développer des jeunes pilotes japonais dans les championnats automobiles d’envergure.


Sainz en fond de grille en Turquie

Après Charles Leclerc en Russie, c’est au tour de Carlos Sainz d’obtenir une pénalité de grille pour changement de moteur, chez Ferrari.

La Scuderia Ferrari avait installé une nouvelle unité de puissance dans la monoplace de Leclerc, à Sotchi. Sainz, quant à lui, termina troisième au Grand Prix russe, il y a deux semaines. L’Espagnol aura donc la nouvelle amélioration du groupe propulseur.


Nouvel équipage médical en Turquie

Le délégué médical, Dr. Ian Roberts et le pilote de la voiture médicale, Alan van der Merwe, seront absents du Grand Prix de Turquie, car ils ont été testés positifs à la COVID-19.

Dr. Roberts et van der Merwe se sont isolés pour une période de plus de dix jours. Pour van der Merwe, c’est la deuxième fois qu’il est infecté par ce virus. Heureusement, dit-il, sa deuxième infection est moins virulente.

Pour remplacer la paire, la FIA a fait appel à Dr. Bruno Franceschini et Bruno Correia comme délégué médical et pilote de la voiture médicale, respectivement. Les deux opèrent en Formule E. Correia est un ancien pilote de course, qui a participé au Championnat du monde de voiture de touring (WTCC). Il est le conducteur de la Voiture de sécurité en FE.

On souhaite un prompt rétablissement à Dr. Roberts et à van der Merwe!


Le circuit

Situé à une heure de route du centre-ville d’Istanbul, l’Intercity Istanbul Park est un mélange de sections lents et très rapides. Le premier virage est un virage à gauche en plongée, intéressant pour effectuer des dépassements. Ensuite, les virages 2 à 7 sont entrepris à vitesse relativement moyennes.

Entrée en scène du célèbre virage 8. Avec ses quatre points de corde, il est un des virages les plus appréciés par les pilotes et par les fans. Comme mentionné plus haut, je le considère comme un Pouhon sur les stéroïdes.

En 2020, la piste fut resurfacée et, avec les températures fraîches de novembre et le manque de courses de soutien, les pilotes eurent de la difficulté à se mettre à l’aise sur ce circuit. Cette année, la pluie pourrait s’amener le vendredi et/ou le samedi, mais on aura une course sèche dimanche.

De plus, Pirelli a apporté des composés de pneu plus tendres que l’an dernier.

Laisser un commentaire