AVANT-COURSE SAKHIR 2020: tout ce que vous devez savoir

Pour une troisième fois dans cette année folle, la Formule 1 disputera une course sur le même circuit. Cependant, l’épreuve de cette fin de semaine sera tenue sur une configuration différente. C’est le Grand Prix de Sakhir, qui ne manque pas de nouvelles, après une semaine folle. Voici ce que vous devez savoir de l’avant-dernier Grand Prix de la saison 2020.


PODCAST: RETOUR SUR LE GRAND PRIX DE BAHREÏN 2020


mAGNUSSEN EN eNDURANCE EN 2021

Image: Chip Ganassi Racing Team

Jeudi, la célèbre écurie Chip Ganassi a annoncé que Kevin Magnussen pilotera en IMSA, le championnat nord-américain d’endurance, dès la saison 2021. Le Danois aura le Sud-Africain Renger van der Zande comme coéquipier. van der Zande, 34 ans, a été sacré champion du championnat en 2016, dans la catégorie Prototype Challenge.

Magnussen imitera donc son père Jan, qui avait participé à des courses de CART vers la fin des années 90, avant de devenir un pilote vedette pour Corvette Racing, au volant de la Chevrolet Corvette C7.R. Kevin pilotera la Cadillac DPi-V.R, un bolide conçu par Cadillac (duh) en 2017. C’est dans ce même modèle que Fernando Alonso a remporté les 24 Heures de Daytona, en 2019.

La DPi (Daytona Prototype International) est une catégorie de voitures de type prototype qui se rapproche des LMP2, une catégorie compétitionnant lors du championnat du monde d’endurance (WEC) et des 24 Heures du Mans. Cependant, les DPi ne participent qu’aux courses sanctionnées par l’IMSA, l’organe nord-américaine des courses d’endurance. Pour 2021, Chip Ganassi Racing Team, qui gère aussi leur écurie éponyme en IndyCar, a décidé de revenir en IMSA après avoir participé au programme d’endurance de Ford en catégorie GT, en 2018.

Le niveau des courses d’endurance aux États-Unis et à Mosport, en Ontario, est très bon. On compte quelques anciens pilotes de F1 comme Juan Pablo Montoya, Felipe Nasr et Alexander Rossi, mais aussi des vétérans aguerris tels que Helio Castroneves, Tommy Milner, Earl Bamber et cie.

Il est possible de regarder les archives des courses de la saison 2020 sur le compte YouTube de l’IMSA, si jamais vous désirez tâter le terrain, en vue des 24 Heures de Daytona, à la fin du mois de janvier.


Qui est Pietro Fittipaldi?

Crédit photo: Haas F1 Team

Avec Romain Grosjean qui récupère de ses blessures mineures, suite à son accident du Grand Prix de Bahreïn, c’est Pietro Fittipaldi qui le remplacera cette fin de semaine.

Ce sera le tout premier Grand Prix en carrière du Brésilien, natif de Miami et petit-fils d’Emerson Fittipaldi. Dimanche, Pietro deviendra le quatrième Fittipaldi à participer à une course de F1. Évidemment, il y a eu Emerson, double champion du monde (1972 et 1974), mais aussi Wilson (35 départs entre 1972 et 1975) et son fils Christian (40 départs entre 1992 et 1994).

La carrière automobile de Pietro débuta en 2011, alors qu’il participait au NASCAR WHELEN All-American Series, championnat qu’il remportera dès sa première année avec 4 victoires en 20 épreuves. Après avoir fait le saut dans les monoplaces en Europe, il fut sacré champion de la Protyre Formule Renault en 2014. En 2016, il remporta le titre en MRF Challenge Formula 2000, compétition où des pilotes comme Nobuaru Matshushita (actuellement en Formule 2), Tatiana Calderon, Alice Powell (W Series) et un certain Mick Schumacher ont pris part durant cette année-là,

Fittipaldi remporta un autre titre dans sa carrière: la World Series Formula V8 3.5, avec Lotus en 2017. Haas recruta le Brésilien en novembre 2018, en tant que pilote de réserve pour l’équipe américaine. Lors de cette même saison, Fittipaldi participa à six courses d’IndyCar avec Dale Coyne Racing. Son meilleur résultat fut une neuvième place à Portland.

L’expérience en F1 de Pietro Fittipaldi est courte. Entre février 2019 et le Grand Prix de Sakhir, il n’a roulé que sept jours au total. Il fut présent lors du premier bloc des essais hivernaux de 2019, à Barcelone. Le pilote de 24 ans a obtenu les 40 points de Superlicence nécessaires pour être admissible à participer à une course de Formule 1. Avec son titre en Formule V8 3.5, il a amassé 35 points de licence; 6, suite à sa cinquième place au championnat de F3 asiatique, la saison dernière.

Même s’il n’a pas été dans une F1 depuis février 2019, il connaît bien l’environnement de Haas. Or, il profitera toujours de l’expertise des ingénieurs et des mécaniciens qui travaillent en général avec Romain Grosjean.


Qui est Jack Aitken?

Crédit photo: Jack Aitken (Twitter)

Mardi, Mercedes a annoncé que Lewis Hamilton a été testé positif à la COVID-19. De ce fait, l’écurie allemande a opté pour George Russell comme remplaçant du champion de la saison 2020. Comme Russell a été prêté à Mercedes par Williams, l’écurie de Grove a choisi Jack Aitken comme substitut au numéro 63.

Comme Pietro Fittipaldi, ce sera la première course d’Aitken en Formule 1. Cependant, le Britannique a plus d’expérience que le Brésilien. En effet, Aitken a appartenu à Renault entre 2016 et 2019. Cette année, il s’est joint à Williams en tant que pilote de réserve. Il a participé aux essais du vendredi matin, durant le Grand Prix de Styrie.

Aitken est actuellement en Formule 2, avec Campos Racing, en 14ème place du championnat (qui se termine cette fin de semaine). Durant sa carrière junior, il remporté les titres d’Eurocup Formula Renault 2.0, de Formule Renault 2.0 Alps et de Pro Mazda Winterfest… dans la même année (2015)! Aitken a même été vice-champion en GP3 en 2017, championnat remporté par son coéquipier actuel, George Russell.


Le circuit

Même circuit, mais tracé différent. Les pilotes attaqueront le Bahrain International Circuit encore une fois, mais dans la configuration extérieure (Outer Circuit).

Avant tout, je tiens à préciser ou rappeler qu’il ne s’agit PAS D’UN OVALE! La version Outer comporte onze virages, un de plus que Monza et le Red Bull Ring, et est 0.2 km plus long que le circuit urbain de Monaco (3.370 km).

Selon des simulations effectuées il y a quelques mois, on s’attend à voir des tours en-dessus de la minute. On parle probablement de chronos d’environ 55 secondes en qualifications et d’environ 57 ou 58 secondes pendant la course.

Le tracé de cette fin de semaine utilisera les virages traditionnels 1 à 4, avant de bifurquer vers la gauche. Les virages 5 à 8 ont déjà été utilisés en 2010, quand la Formule 1 a emprunté la version « Endurance » du Bahrain International CIrcuit. Ensuite, les pilotes passeront au virage 9, à plein régime, avant de compléter le tour à la ligne d’arrivée habituelle. Toujours selon les simulations, un tour complet se ferait à 74% d’accélération.

Les chronos en-dessous des 60 secondes devraient facilement battre un record vieux de 1974 pour le tour le plus court (en termes de temps), alors que Niki Lauda avait enregistré un chrono de 58.79 secondes, afin d’obtenir la pole position du Grand Prix de France, disputé à Dijon (3,289 km).

Les 87 tours du Grand Prix de ce dimanche représenteront le plus grand nombre de boucles de la saison. La dernière fois qu’une course fut complétée au-delà de 80 tours fut durant le Grand Prix du Pacifique 1995, tenu à Aïda au Japon (83 tours).


À surveiller

GET IN THERE LEWIS GEORGE

Les records sont faits pour être battus… rapidement!

Jamais deux sans trois

PIETRO FITTIPALDi DO BRAAAAAAAAAAASIL!!!

Prompt rétablissement, Lewis!

Laisser un commentaire