AVANT-COURSE GRANDE-BRETAGNE 2021: tout ce que vous devez savoir

Le Grand Prix de Grande-Bretagne risque d’être la fin de semaine la plus excitante de la Formule 1, en 2021. Sprint, salle comble, Mercedes vs Red Bull, etc. Voici ce que vous devez savoir sur le rendez-vous britannique… et les qualifications sprint.

Qualifications sprint pour la première fois

Outre la course de dimanche, le plat principal de cette fin de semaine sera la séance de qualifications sprint, ce samedi.

Il s’agit d’une mini-course de 100 km (17 tours, dans le cas de Silverstone), qui devrait se dérouler en 25-30 minutes. Le résultat de ce sprint déterminera la grille de départ pour le Grand Prix, le lendemain.

L’introduction de ce format a amené la Formule 1 à modifier sa structure du weekend. Le vendredi, il y aura une séance d’essais libres d’une heure et, un peu plus tard, les qualifications habituelles (Q1, Q2, Q3). Elle formera la grille pour le sprint. Pour le samedi, avant le sprint, il y aura une autre pratique d’une heure. Or, à l’inverse du format actuel, c’est une période d’essais en moins.

Une fois que la petite course est terminée, le top 3 recevra des points (3 pour le 1er, 2 pour le 2e, 1 pour le 3e). Contrairement à la fin du Grand Prix, il n’y a pas de podiums. Le top 3 recevra une couronne de fleurs, comme ce fut le cas dans les années 80. Le vainqueur sera sacré détenteur de la pole position (afin de faciliter la tâche des statistiques).

Pour la course sprint, les pilotes et les écuries auront la liberté de choisir les pneus pour le départ. En plus, les arrêts aux puits sont optionnels. En cas de problèmes mécaniques ou d’accident forçant l’abandon, un pilote partira en fond de grille. Les écuries pourront effectuer les réparations, mais tout en suivant les règles du Parc fermé (qui s’appliquera au début des qualifs’ du vendredi).

Y’en aura-t-il d’autres?

Le Grand Prix de Grande-Bretagne sera le premier de trois courses où on verra les qualifications sprint. Il n’y a rien de confirmé, mais selon des experts, le Grand Prix d’Italie serait la prochaine épreuve avec ce format. Ensuite, le Brésil pourrait être la dernière destination, mais rien n’est sûr avec leur situation pandémique de la COVID-19­. Sinon, les États-Unis agiraient comme remplaçants.

L’objectif de la F1, avec ces qualifs’ sprint, est de tester un nouveau format, question de pimenter l’action en piste, de vendredi à dimanche. Heureusement, ce ne sont que trois courses, car cela aurait été dommage d’implanter de force un système qui, après deux courses seulement, ne fonctionne pas.

L’autre truc est qu’on veut attirer une clientèle plus jeune, qui préfère un format de course plus court. Nous en avions parlé, il y a quelques semaines, dans notre podcast, de ce désir d’attirer la jeunesse en F1.


Voici l’horaire des séances de cette fin de semaine (aux heures du Québec)


Salle comble à Silverstone

Le 24 juin dernier, le circuit de Silverstone et la Formule 1 ont annoncé que le Grand Prix de Grande-Bretagne pourra être disputé non seulement devant des fans, mais aussi à pleine capacité.

Cela fait partie du programme pilote Event Research, mis en place par le gouvernement britannique de Boris Johnson. Il s’agit d’un projet mis en place pour autoriser les spectateurs à des événements à grand déploiement, tout en respectant les mesures sanitaires contre la COVID-19. On retrouve, outre le GP de Grande-Bretagne, le Festival of Speed de Goodwood, les demi-finales et la grande finale de l’Euro 2020 (perdue par l’Angleterre. It’s not coming home…), l’omnium britannique au golf (qui a lieu ce weekend), etc.

L’an dernier, Silverstone a dû accueillir le programme double britannique de la F1 à huis clos, ce qui a paru très bizarre visuellement, car le Grand Prix de Britannique est resplendissant quand il y a des spectateurs aux abords du circuit.

Évidemment, pour l’édition 2021, les fans devront se présenter aux entrées avec un test négatif en poche ou bien une preuve de vaccination (pour la deuxième dose, il faut qu’elle ait été administrée il y a au moins 14 jours).

La présence des amateurs dans les tribunes est, certes, une joie immense, mais, pour Lewis Hamilton, il a appelé à la prudence. Lors de l’annonce du retour des spectateurs, le champion en titre pensait que c’était trop précoce d’y aller avec une salle comble, en raison des hausses de cas positifs au pays (le jour de la nouvelle).


Mercedes tente de se rapprocher de Red Bull à Silverstone

Alors que Red Bull arrive à Silverstone avec la tête des championnats des pilotes et des constructeurs, Mercedes a du pain sur la planche pour, tout d’abord, réduire l’écart avec leurs rivaux.

Forte de leurs cinq victoires consécutives (une première depuis 2013), Red Bull se méfie quand même des champions en titre. En effet, Mercedes va apporter des mises à jour sur leur W12, au cours de la fin de semaine. James Allison, nouvellement chef directeur technique des Flèches d’argent, a expliqué que des nouvelles pièces seront installées dans la voiture, après qu’elles aient été développées en soufflerie.

Cela pourrait permettre à Mercedes de revenir au plus fort de la lutte, surtout dans leur course à domicile (l’usine de Brackley est à douze minutes de Silverstone). Si les mises à jour ont l’effet voulu, cela pourra mettre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas en confiance. L’écurie allemande a obtenu la pole position sur ce circuit légendaire depuis 2013, en plus d’avoir remporté sept des neufs dernières courses sur le tracé (incluant le GP du 70e Anniversaire).

Pour Max Verstappen, il ne s’inquiète pas tant que ça.

« On a déjà eu des défis plus difficiles que cela, a-t-il dit en prélude du Grand Prix. Ce sera donc un autre weekend qu’on essayera de remporter. »


Nouveaux pneus pour Pirelli cette fin de semaine

Cette fin de semaine, les monoplaces de Formule 1 auront de nouveaux pneus arrière, gracieuseté de Pirelli.

Lors du Conseil mondial du Sport automobile, jeudi dernier, la FIA a autorisé l’ajout de ces pneus, testés pendant les essais libres du Grand Prix d’Autriche. Ces gommes ont été renforcées, suite aux crevaisons surprises de Lance Stroll et de Max Verstappen, pendant le Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Dans leur communiqué de presse, Pirelli déclare que ces pneus arrière vont comporter  « des éléments développés pour l’usage des pneus à 18 pouces pour 2022 ».

À la suite des essais au Red Bull Ring, les pilotes ont été satisfaits du rendement de cette gomme, en raison de la robustesse du composé.


Le circuit

Depuis 1948, le circuit de Silverstone a énormément changé, surtout au fil des trente dernières années. Avec l’exclusivité du Grand Prix de Grande-Bretagne, la piste est passé de très rapide à lente, en 1991. Cependant, les travaux majeurs en 2011 ont redonné à Silverstone une certaine lettre de noblesse qu’elle avait.

Les pilotes peuvent entamer certains virages à vive allure (Abbey, Copse et l’enchaînement Maggots-Becketts-Chapel), sans lâcher l’accélérateur.

Silverstone est un endroit idéal pour effecteur de beaux dépassements. Village (virage 3), Brooklands  & Luffield (virage 7) et Vale (entre les virages 15 et 16) sont les spots où c’est possible.

Avec les voitures plus larges que nous connaissons maintenant, attendez-vous à voir les F1 agir en fusées dans les virages pour une dernière fois.

Laisser un commentaire