AVANT-COURSE ESPAGNE 2021: tout ce que vous devez savoir

Cette fin de semaine, la Formule 1 complète sa tournée ibérique, dans le cadre du Grand Prix d’Espagne. Il s’agit des 30 ans de la course à Barcelone, la 100ème de Max Verstappen avec Red Bull et c’est le retour de la Formule 3… et de Juan Manuel Correa.

30 ans de F1 au circuit de Barcelone-Catalunya

Lance Stroll (à gauche), en train de surprendre Valtteri Bottas au départ du GP d’Espagne (Crédit photo: Xavi Bonilla/DPPI)

Ce weekend marquera les 30 ans du Grand Prix d’Espagne sur le circuit de Barcelone-Catalunya. En effet, la piste catalane a accueilli l’élite du sport automobile en septembre 1991, au cours d’une épreuve marquée par ce duel haletant entre Nigel Mansell (Williams) et Ayrton Senna (McLaren).

Même si nous n’avons pas eu les meilleures courses sur ce tracé au cours des dernières années, il y a eu des moments d’anthologie.

Outre l’épreuve de 1991 et la bataille entre Senna et Mansell, on peut se souvenir de la performance magistrale de Michael Schumacher en 1996, sous une pluie torrentielle. Ce fut la première victoire de l’Allemand avec Ferrari, ainsi que la deuxième de six sur la piste barcelonaise. Schumacher était parvenu à prendre un tour à trois des six pilotes ayant terminé la course.

En 2001, Schumacher remporta l’épreuve espagnole, grâce à un abandon crève-cœur de Mika Hakkinen. Dans le dernier tour, le moteur d’Hakkinen lâcha complètement, permettant à Schumi des dix points de la victoire. Ce fut aussi le tout premier podium de Juan Pablo Montoya (Williams) et l’avant-dernier de Jacques Villeneuve en Formule 1.

Pour les Espagnols, l’arrivée de Fernando Alonso a été un coup de grâce. Lors de l’édition 2001, il avait terminé 13ème, au volant d’une Minardi. Deux ans plus tard, il parvint à rendre la foule hystérique, avec une remarquable deuxième position. Alonso répéta l’exploit en 2005, terminant encore deuxième.

Le vrai moment de grâce arriva en 2006, lorsque Nando s’empara de la victoire avec Renault, devant Michael Schumacher, alors son rival pour le championnat des pilotes. Le double champion du monde ajouta un deuxième triomphe en sol barcelonais en 2013 pour Ferrari. Jusqu’à présent, c’est sa dernière victoire en Formule 1.

Un an avant le succès d’Alonso pour Ferrari, Pastor Maldonado devint le 104ème vainqueur différent en F1, alors qu’il résista à la pression insufflée par Nando. Jusqu’à encore aujourd’hui, il s’agit de la dernière victoire de Williams.

Un autre pilote a savouré sa toute première victoire en Formule 1. En 2016, Max Verstappen, fraîchement promu chez Red Bull en remplacement de Daniil Kvyat, a profité de ce fameux accrochage entre les Mercedes de Lewis Hamilton et de Nico Rosberg, au premier tour, afin de devenir le plus jeune vainqueur de l’histoire de la série. Le record (18 ans, 7 mois et 15 jours) tient encore!

Certes, ce n’est pas le Grand Prix le plus excitant du calendrier, mais il y eu quelques moments d’anthologie, au cours de ces 30 ans de Formule 1 sur ce circuit.


Course numéro 100 pour Verstappen avec Red Bull

Parlant de Verstappen, il va disputer son 100ème Grand Prix avec Red Bull Racing. Le Néerlandais, comme mentionné il y a quelques lignes, reçut une promotion avec l’écurie de Milton Keynes un peu plus d’un an après avoir fait ses débuts en Formule 1. Inversement, Daniil Kvyat remplaça Verstappen chez Toro Rosso.

Suite à cette victoire à Barcelone, en 2016, le fils de Jos Verstappen est devenu (et est actuellement) le plus jeune vainqueur en F1. Cinq ans plus tard, il compte 11 victoires et 45 podiums. En 2021, Verstappen se retrouve dans une lutte pour le championnat du monde de Formule 1 pour la première fois de sa carrière. Il ne veut pas laisser une telle occasion s’enfuir.

Fort d’une deuxième place au Portugal, le numéro 33 veut revenir au plus fort de la lutte contre Lewis Hamilton. Rien de mieux que de le faire sur le circuit de sa première victoire!


Début de la saison de Formule 3

En plus de la Formule 1, les pilotes de Formule 3 tacleront la piste de Barcelone pour la première manche de la saison 2021.

Cette année, les courses n’auront pas lieu lors de la même fin de semaine que le championnat de Formule 2, afin de réduire les coûts dans ces deux séries.

Calendrier 2021

Le calendrier 2021 de F3 comportera 7 manches de 3 courses chaque. Les six premières seront disputées en Europe, alors que la dernière de la campagne se déroulera au Circuit des Amériques, au Texas. C’est la première fois que la F3/GP3 se déplace en Amérique du Nord depuis sa création.

Format

Autre nouveauté, cette année: il y aura deux courses le samedi et une le dimanche, avant celle de Formule 1. Elles durent toutes 40 minutes. Le vendredi, les pilotes ont droit à une séance d’essais de 45 minutes. Un peu plus tard dans la journée, ils participent aux qualifications de 30 minutes.

Le détenteur de la pole position s’élancera de la première place pour la course du dimanche, en plus d’inscrire 4 points au compteur. Pour la course 1, le top 12 des qualifs sera inversé sur la grille. Le résultat de la première épreuve déterminera la grille pour la seconde, avec le top 12 en grille inversée.

Pour marquer des points dans les courses, il faut terminer dans le top 10. Les pilotes obtiennent deux points bonis pour le meilleur tour en course, à condition d’être dans ledit top 10.

Pilotes à surveiller


La cuvée 2021 de Formule 3 promet d’être excitante. Après avoir découvert des pilotes comme Théo Pourchaire, Oscar Piastri et compagnie, les gens pourront voir de nouveaux visages se battre pour le titre.

La célèbre écurie italienne Prema, championne en titre en 2020, sera évidemment celle à surveiller. Dennis Hauger (qui a obtenu la pole position, au moment d’écrire ces lignes), Arthur Leclerc (frère cadet de Charles) et Olli Caldwell sont des candidats sérieux pour des victoires en 2021. Plusieurs experts croient que Hauger est un nom qui va revenir souvent dans les discussions pour l’obtention du championnat cette année.

ART Grand Prix, fondé par Frédéric Vasseur (directeur sportif d’Alfa Romeo), comptera sur Frederik Vesti, nouveau membre de l’académie des jeunes pilotes de Mercedes. Vesti en sera à sa deuxième année en F3. L’an dernier, le Danois avait fini quatrième au classement, récoltant trois victoires au passage. Il sera clairement un des pilotes à surveiller.

Clément Novalak ou Jack Doohan (fils du quintuple champion de MotoGP Mick Doohan) pourraient être des noms à retenir pour la couronne de champion en 2021. Novalak, pilote de Trident, a obtenu deux podiums, avec une deuxième place dans la course sprint de Silverstone. Quant à Doohan, membre de Red Bull, souhaite connaître une meilleure saison que 2020, année dans laquelle il n’a pu inscrire le moindre point.

Même s’il n’est pas considéré comme un candidat à la course au titre, David Schumacher pourrait faire tourner des têtes pendant la saison. Le fils de Ralf se joint à Trident, en espérant marquer des points.

Finalement, Juan Manuel Correa effectuera son grand retour en course automobile, après son grave accident subi en août 2019, lors d’une course de Formule 2 à Spa, qui a coûté la vie à Anthoine Hubert. L’Américain de 21 ans fut gravement blessé aux jambes, revient en piste avec ART Grand Prix et se dit être à 100% quand il est au volant de sa F3. Toujours au moment d’écrire ces lignes, Correa s’est qualifié 13ème, à moins d’un centième de la douzième place, synonyme de la pole à la Course 1!

Juan Manuel Correa

Les courses sont diffusées sur F1TV.


Le circuit

Conçu en 1991, le Circuit de Barcelona-Catalunya fut utilisé pour les Jeux olympiques d’été de 1992, pour des compétitions de cyclisme. Bon, il y a eu la course de F1 en 91, avec ce fameux mano à mano entre Nigel Mansell et Ayrton Senna, que le premier a remporté.

Les pilotes connaissent ce circuit comme le fond de leurs poches. Effectivement, les essais hivernaux se tiennent souvent là-bas.

Grâce à sa sélection de virages rapides, moyens et courts, ainsi que ses longues lignes droites, Barcelone est une référence pour tout le personnel de la F1. Les virages 1 et 2 représentent un bel enchaînement menant au 3 (Renault), un long virage à droite roulé à haute vitesse. Il y aura deux zones de DRS: la première à la ligne de départ/arrivée; la deuxième, tout de suite après le virage 9 jusqu’au 10.

En 30 ans d’existence, le circuit de Barcelone-Catalogne a été modifié à quatre reprises. En 1995, la chicane Nissan (virage n°9 bis), appréciée par les pilotes, fut supprimée. Pour 2004, le virage La Caixa se transforma en un mini-épingle, afin de multiplier les dépassements. Trois ans plus tard, la piste fut munie d’une chicane entre les virages Europcar (13) et New Holland (16). Petite anecdote: cette section a été retravaillée par nul autre qu’Hermann Tilke, père de plusieurs circuits actuels.

Finalement, la dernière modification date de cet hiver, alors que le virage 10 a relativement repris sa forme originale. Au lieu d’être un petit double gauche, ce virage n’est qu’un simple tournant vers la gauche.


Laisser un commentaire