AVANT-COURSE DU BULLETIN GP: Qatar 2021

À travers la controverse entourant le duel entre Lewis Hamilton et Max Verstappen à Sao Paulo, la Formule 1 se rend au Qatar pour la première fois de son histoire. Voici un avant-goût de ce nouveau Grand Prix.

HAMILTON VS VERSTAPPEN: la plus belle course au titre que j’ai vue de ma vie


Une première au Qatar…

La F1 roulera sur le Circuit international de Losail, à l’extérieur de Doha, la capitale du Qatar. Ce sera la première course sur ce tracé qatari et, possiblement, la seule, car il se pourrait que le Grand Cirque se déplace en plein coeur de Doha d’ici 2023.

Losail accueille déjà un Grand Prix du Qatar, mais en MotoGP, depuis 2004 (et le GP de Doha, cette année, en guise de programme double). En 2008, la piste fut la scène de la toute première course de moto disputée sous les projecteurs. Depuis, c’est un incontournable du début de la saison.

Le GP F1 du Qatar remplace celui d’Australie, annulé pour une deuxième année consécutive, en raison des restrictions logistiques liées à la COVID-19. Arrivée en renfort pour permettre à la Formule 1 de préserver un calendrier de 22 courses, l’épreuve qatarie sera absente en 2022, parce qu’il y a la Coupe du monde de la FIFa au pays. Elle sera de retour en 2023, la première année d’un contrat de dix Grands Prix dans cette contrée.


… mais pas pour certains

Certes, c’est la première fois que des voitures de Formule 1 foulera le circuit de Losail, mais trois personnes ont participé à des épreuves sur cette piste.

Sergio Perez

Sergio Perez à Losail, en 2009

Lors de la saison 2008-09 de l’ancienne série GP2 Asia, Sergio Perez était présent au Qatar, quatrième ronde de la campgne. Le Mexicain avait remporté la course sprint, partageant le podium avec Nico Hulkenberg, vainqueur de l’épreuve principale, et Vitaly Petrov.

Nikita Mazepin

NIkita Mazepin est l’autre pilote qui a connu Losail. En effet, le pilote russe de Haas avait participé aux quatre courses de la première ronde de la saison 2014-15 de MRF Challenge Formula 2000, un championnat basé en Asie.

Mazepin avait inscrit une deuxième place comme meilleur résultat de ce meeting qatari.

Davide Brivio

Celui qui connait Losail comme le fond de sa poche est Davide Brivio.

Le directeur sportif de Alpine a passé vingt ans à ce poste chez Yamaha et chez Suzuki, en moto. Depuis le retour de Suzuki en MotoGP, dès la saison 2014, Brivio a vu Joan Mir et Alex Rins terminer quatrième en 2019 et en 2021.


Le circuit

Le Circuit international de Losail a été ouvert en 2004, à temps pour le tout premier Grand Prix MotoGP de Qatar de la même année. Le tracé de 5.4 km comporte une longue ligne droite de 1 km (dont la zone de DRS se situe) et une sélection de virages moyens et rapides. Le seul virage serré est le 6, où des opportunités de dépassements existent (avec le premier virage). Le troisième secteur du tracé (virages 12 à 16) est composé de tournants assez rapides.

La piste n’a pas été resurfacée depuis son ouverture, en 2004, signifiant que l’adhérence sera à son meilleur, pour les bolides de Formule 1. Cependant, l’usure des pneus risque d’être un facteur important dans cette épreuve. Pour ce Grand Prix, Pirelli a amené sa sélection de pneus durs: la C1, la C2 et la C3. Avec des virages rapides, cela occasionnerait du stress énorme sur les gommes. Or, il est possible d’avoir une course à deux arrêts.

En ce qui en trait aux limites de la piste, les chronos établis à l’extérieurs du tracé, à n’importe quel virage, sera supprimé.

Laisser un commentaire